2017 l'année de tous les dangers ou un nouvel envol !?

Publié le par COZILLICO

COZILLICO s'interroge sur la capacité des futurs drôles d'oiseaux, candidats au perchoir pour relever le défi de la construction d'une nouvelle aire d'envol pour une France forte, belle et prestigieuse dans le monde...

Le moineau Hollande opportuniste a bon surfer sur un vague retour de sa popularité, picorer une timide croissance dont la baisse de l'Euro et du prix du pétrole lui enlèvent toute paternité, voleter de son action tardive de médiateur des jardins pour un cessez le feu fragile qui ne règle en rien le conflit russo-ukrainien, cet éléphant rose accouchera décidément toujours que d'une souris !

Mais le voilà qui se sent pousser des ailes croyant au phénix qui pourrait renaitre de ses cendres !

Le retour de SARKO, c'est un peu El condor pasa, le retour au nid est plutôt raté !

Cet ancien visionnaire n'a pas compris qu'il devait changer d'air, que l'aire des rapaces du parti n'était plus un bon terrain d'envol pour lui et que son ère était peut être finie !

La poule aux oeufs d'or de l'UMP bat de l'aile et n'a plus les moyens et l'ambition de sa politique. Les caisses du poulailler sont vides et les poussins militants sont dépités et peu préparés à affronter les prochaines turbulences. Malgré des vents favorables, les courants ascendants tardent à venir et ce n'est pas en renommant la piste d'envol que la tour de contrôle du parti va reprendre du service !

Les vieux aigles attaquent avec un jupaète barbu qui se prend pour un aigle huppé, mais se fait à nouveau huer par les jeunes chouettes et les vieux hiboux sur l'arbre du conseil national lorsqu'il veut à nouveau voler avec cette buse des bayous bearnais qui a descendu en vol au deuxième tour, notre aigle royal pour cette poule mouillée Hollandaise !

Et puis, les jeunes faucons de l'UMP ne se contentent plus d'effaroucher les étourneaux sur les pistes, ils veulent participer à la curée.

Drôle d'escadrille que ces rapaces là qui s'entredéchirent, où est l'épervier qui aura raison de ce moineau de l'Elysée ?

Le milan noir de Valls se verrait bien en milan royal, il agrandit ses cercles en planant de son ambiguité et de son opportunisme au dessus de la basse cour socialiste. Il est capable de toutes les acrobaties spectaculaires et compte bien piquer sur sa proie et en finir définitivement avec l'aile gauche de son parti.

La chouette effraie de Marine Le Pen pourrait bien se mêler au festin avec ses vautours fauves et autres grand ducs pour sortir de la nuit au grand dam de tous ces échassiers écologistes et autres hérons des marais bobos des villes et Zadistes des champs qui ont cessé de nous faire avaler des couleuvres et se nourrissent des rares grenouilles de notre protection sociale.

Quand à nous, autres passereaux, de souche ou migrants, pigeons, dindes et dindons toujours prêt à se faire plumer, ils nous restent plus que quelques miettes pour survivre durant cet hiver qui heureusement a été très doux, trop doux peut être pour les corbeaux djihadistes.

Mais si l'hiver n'est pas vraiment venu, le printemps lui ne tardera pas, avec il faut l'espérer les beaux jours et les chants des oiseaux...

Votre chouette chevêche COZILLICO
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article