"L'esprit du 11 janvier" ou la manipulation du spiritisme socialiste au service du pouvoir en place

Publié le par COZILLICO

Comment VALLS ET HOLLANDE ont manipulé l'émotion des français en clivant une partie de l'opinion publique, et cherchent encore à surfer sur les peurs des français et leur crise du religieux...

COZILLICO accorde du crédit aux arguments d'Emmanuel TODD dans son livre : Qui est Charlie ? sociologie d'une crise religieuse qui parait ce 7 mai.

Pour COZILLICO : Le Président et le Premier Ministre ont cherché à instaurer une "religion laïque de l'émotion" après les manifestations quasi-pontanées d'une classe moyenne pour la plupart athée, ex révolutionnaire, plus néo-démocrate que républicaine, bref le peuple perdu des brebis égarées du parti socialiste que le berger Valls veut ramener au bercail !

Emmanuel TODD vient de jeter un gros pavé de la "place de la République" du gotha parisien dans la mare des manifestations civiles et citoyennes du 11 janvier 2015.

HOLLANDE pensait se ressusciter en un véritable homme d'état providentiel par ce baptème du feu islamiste, après sa crucifixion sur le mont Golgotha d'une politique économique et sociale intérieure de fin du monde !

Mais le purgatoire des élections républicaines lui démontre que son prêche est vain. Le prophète socialiste déchu qui voulait être Dieu, fuit maintenant à nouveau la France et les français pour noyer sa solitude et les affres de sa politique inefficace dans les avres et paradis artificiels des voyages présidentiels à l'étranger !

Manuel VALLS pensait devenir le messie socialiste de la laïcité pour convertir les français à sa religion du totalitarisme "éclairé" de la gauche. Il voyait là une opportunité unique de remplacer le vide spirituel et religieux abyssal des français par un athéisme laïque bien pensant.

En réalité, le miracle n'a pas eu lieu et ce gourou de VALLS qui ne cesse de faire référence à "l'esprit du 11 janvier" qui pourtant n'est plus là, continue à cliver les français en excluant d'office les classes populaires et les plus faibles radicalisées qui n'étaient pas aux rassemblements, en particulier les ouvriers qui ont rejoint les troupes de la Diablesse du FN et les jeunes musulmans, les enfers de l'état islamique !

En effet au grand dam de Manuels VALLS furieux envers les arguments crédibles et les réponses justes et appropriées, le sociologue démystifie la sanctuarisation laïque des évènements par ce gouvernement.

Si COZILLICO comme tous les français a été choqué et ému par les attentats des terroristes islamiques de janvier dernier, il n'a pas souhaité participer aux manifestations pour plusieurs raisons.

Tout d'abord à l'inverse d'une majorité des français surpris par les évènements qui tout d'un coup ont enfin ouvert leurs yeux, à l'image du 11 septembre 2001 pour les américains, il y a longtemps que COZILLICO dénonce cette montée de la radicalisation islamique dans notre société.

L'influence de cette religion a été grandissante sur des français influençables, car ces derniers ont perdu la foi, la solidarité citoyenne et républicaine. Ces français manquent de spiritualité, de culture judéo-chrétienne ou/et citoyenne fondatrice des valeurs de notre société, longtemps dénigrées par notre Education Nationale sous le principe de laïcité. L'Ecole a montré son incapacité à enseigner les analogies et différences des religions aux jeunes et futurs citoyens, mais aussi à enseigner les différences et les dangers des sectes religieuses pour éviter que nos enfants tombent dans l'endoctrinement religieux et conservent leur libre arbitre de croire ou de ne pas croire !

Deuxièmement, COZILLICO a senti non seulement la volonté évidente du gouvernement de récupérer et de canaliser pour leur propre compte l'émotion des français, mais aussi parce que je ne me reconnaissais pas totalement dans cette partie du peuple de France qui manifestait pour le droit à la caricature blasphématoire des religions par Charlie Hebdos.

Emmanuel TODD évoque les thèse suivantes :

Le rassemblement du 11 janvier est une "perte de sang froid" car lorsque les politiques encouragent le droit et le devoir de caricaturer et d'insulter la religion de l'autre, ils masquent leur incapacité à apaiser et encouragent l'humiliation des plus faibles de la société que sont les immigrants, pour beaucoup musulmans, d'où les réactions "je ne suis pas Charlie" et le fait que les classes populaires et jeunes de banlieue n'étaient pas présents à ces rassemblements

Je suis d'accord sur le fait que l'on a le droit de se moquer de sa religion, mais pas de celle des autres, c'est cela une caricature éclairée et juste. Un Français catholique a le droit de se moquer de sa religion, un journaliste musulman du Prophète, il est vrai à ses risques et périls, et un caricaturiste de son athéisme !

COZILLICO adhère un peu moins à sa lecture géographique des manifestations dans les régions françaises en fonction de leur histoire religieuse, en affirmant que les manifestants étaient plus nombreux dans les régions historiquement plus catholiques comme l'Ouest, le massif central , Rhône Alpes Lorraine et Franche-Comté qu'en région parisienne et méditerranéenne de tradition athée et révolutionnaire. En vérité, si certains catholiques extrémistes ou angoissés sont certes venus manifester leur rejet de l'islamisme radical, ce sont des "je suis Charlie" de circonstance, qui ne représentent pas la majorité des manifestants qui pour la plupart avaient une vision athéiste de la laïcité. Si le région parisienne et méditerranéenne s'est moins mobilisée, c'est surtout parce que la population immigrée et musulmane y est plus nombreuse.

Par contre je partage totalement son analyse sur "ces classes moyennes qui ne croient plus à rien", sur le fait que lorsque le chômage atteint 10 %, les jeunes musulmans sans emploi trouvent un support moral et un refuge salutaire dans l'islam, quitte à tomber dans l'extrémisme. Oui les français de souche ouvrière, marginalisés et maltraités, cherchent des boucs émissaires dans les milieux populaires musulmans et les jeunes maghrébins qui s'en prennent alors aux juifs qui s'en sortent mieux qu'eux du fait de leur solidarité religieuse dans l'économie.

Il n'y a rien d'étonnant à ce que les minorités se montent alors les unes contre les autres. Nous arrivons à la situation actuelle après des décennies de laxisme de l'Etat, de nos politiques dans la politique d'immigration et d'assimilation de la France, des ratages continus dans l'intégration républicaine par l'école, l'abandon du service militaire, principal creuset citoyen du sentiment d'adhésion et de cohésion à la nation, mais aussi n'ayant pas peur de le dire du refus des populations immigrées d'assimiler par culture communautariste ou intolérance religieuse, ce qui fait notre identité nationale française.

Voilà pourquoi, nous assistons à la montée du FN, du terrorisme islamique et des réactions Zemmouriennes.

ALORS DE GRÂCE MESSIEURS HOLLANDE et VALLS, CESSEZ DE METTRE DE L'HUILE SUR LE FEU, D'ABUSER ET D'INCANTER L'ESPRIT MALSAIN DU 11 JANVIER POUR CACHER VOTRE IMPUISSANCE A GOUVERNER ET A RESTAURER UNE ECONOMIE FLORISSANTE QUI EST LA SEULE SORTIE DE CRISE POSSIBLE POUR ATTENUER LES TENSIONS !
COZILLICO

"Qui est Charlie?" d'Emmanuel Todd: ce qu'il faut retenir de son livre
Read more at http://www.lexpress.fr/actualite/societe/qui-est-charlie-d-emmanuel-todd-ce-qu-il-faut-retenir-de-son-livre_1678247.html#qUtdeqdx2I3D8rfd.99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article