COURAGE REFUGIONS, MAIS NE BATTONS PAS EN RETRAITE !

Publié le par COZILLICO

DES MESURETTES POLITIQUES POLITICIENNES QUI NE SONT PAS A LA HAUTEUR DES ENJEUX POUR LES REFUGIES DES GUERRES DAESCHOISES QUI SONT AUX PORTES DE L'EUROPE ET SURTOUT POUR REGLER LEUR COMPTE A CES FOUS D'ALLAH

La question n'est pas de savoir comment les Pays Européens, mais aussi du reste du Monde Libre doivent se répartir l'accueil voir l'intégration, pour ceux qui le souhaitent, des migrants de Syrie et des autres pays qui sont en guerre avec le côté obscur de la Force de ces faux islamistes vrais fous d'Allah, il suffit de définir pays par pays quels sont les besoins en qualification (médecins, ingénieur, technicien, ouvriers,...) et d'accueillir à bras ouverts ses futurs citoyens européens qui nous font cruellement défaut sur des métiers orphelins de candidats. Là où nous n'arrivons pas satisfaire les besoins forts en recrutement par l'offre de salariés européens. C'est la garantie d'une bonne intégration !

Pour les autres, l'Europe sera une terre d'accueil temporaire, mais attention il faut s'attendre à des centaines de mille de migrants, impossible donc à gérer sur nos territoires sans générer des tensions à plus ou moyens termes et sur le plan logistique et financier impossible à assumer...

Alors la solution est pourtant évidente, il faut garantir dans leur pays des zones de droit et de vie, les armer pour qu'ils reviennent se défendre contre le Mal et avoir les "couilles" de décider l'envoi massif de forces internationales au sol, dans le cadre d'une large coalition avec la Russie et l'Iran, et surtout en même temps dans tous les pays où DAESH est présent pour les déstabiliser. Ces troupes sous mandat de l'ONU pourront être efficacement protégées par les frappes aériennes qui actuellement servent à peine à contenir la peste noire islamique. L'enjeu est bien d'éradiquer une bonne foi pour toute cette vermine qui gangraine notre civilisation et nous envoie des terroristes et des refugiés qui n'ont pas pour vocation de migrer en Europe mais qui fuient logiquement pour leur survie les conflits.

C'est la seule solution possible et durable...il n'y a aucun plan B

Que nos dirigeants politiques se déchargent donc en urgence de la décision qu'ils ne veulent pas assumer par lâcheté et organisent pour cette situation exceptionnelle un référendum européen, pays par pays, pour avoir le quitus des peuples européens qui ne demandent qu'à s'exprimer au lieu de leurs conciles à bulles stériles et hypocrites...

COZILLICO
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article