VOTE CONSIGNÉ : LA DICTATURE DES PARTIS !

Publié le par COZILLICO

C'est quoi cette autocratie des partis en danger de vouloir imposer une consigne de vote au deuxième tour ?

Les élections régionales sont bien à la proportionnelle !

Par conséquent tous les partis doivent pouvoir être représentés dans leur sensibilité au Conseil Régional dès lors qu'ils font un résultat suffisant.

Si les partis amis n'ont pas réussi à faire la fusion dans une même liste au premier tour, les listes peuvent toujours le faire au second tour.

Mais le désistement de la liste PS sur les listes de droite comme le prône ces derniers jours, Manuel VALLS, qui dans ses pratiques me rappelle de plus en plus le dictateur FRANCO, est intolérable !

Faire pression sur les co-listiers de l'ex-tête de liste de l'Est : Jean Pierre MASSERET ou encore souhaiter comme l'UDI et le MODEM, le désistement de la droite sur la gauche, ces stratégies politiciennes n'ont aucun sens et ne relèvent pas d'une attitude républicaine, bien au contraire c'est trahir le projet et les électeurs.

De quel droit la gauche du PS ne pourrait pas être représentée dans les assemblées régionales sous prétexte que leur liste est troisième au premier tour ?

Croyez vous vraiment que le vote d'une partie des socialistes sur la liste de Droite empêchera le FN de l'emporter dans le Nord et en PACA !

POLITIQUE FICTION : Si COZILLICO était de gauche... Même si vous devenez aisément, amis lecteurs suiveurs de mon blog, que ce n'est nullement le cas, eh bien COZILLICO voterais blanc !

Si les Conseillers régionaux de tous bords politiques pourront et devront faire des alliances sur des projets de tous les jours dans l'intérêt général, ils ne doivent pas confisquer au préalable le droit de vote des citoyens et de leurs électeurs.

COZILLICO se demande in fine qui est vraiment d'extrême droite ?

Ne serait ce pas plutôt cette mouvance arriérée du conformisme UMPS ?

Ces appareils politiques et ces élus nationaux qui veulent confisquer leur pouvoir et continuer à jouer les dictateurs des consciences !

Le retrait au deuxième tour, ce n'est pas faire barrage au Front National, c'est au contraire lui ouvrir un boulevard !

Si la gauche paye le prix une fois de plus de ses divisions à cause de sa politique peu visible et catastrophique sur le plan économique et sécuritaire, pourquoi ses électeurs n'auraient ils pas le droit de voter en leur âme et conscience ?

Les politiques feraient mieux de s'interroger sur l'hémorragie des militants des partis institutionnels et faire front sur la récurrence de l'abstention qui est le vrai problème républicain.

VALLS continue à enterrer la gauche en brouillant le message et en renforçant le dégoût des français pour l'UMPS : tous les mêmes, même politique, mêmes intérêts communs !

Front Républicain ? Non c'est du terrorisme politique !

C'est quoi cette foutaise, depuis quand le FN n'est pas un parti républicain autorisé depuis près de 30 ans, depuis quand 30 à 40 % de français qui ont votés Front National ne sont pas des républicains !

Et là amis lecteurs, vous pouvez être sûr que COZILLICO n'a jamais voté FN !

Eh pourtant, je respecte le vote Front National des français qui n'est plus un vote sanction, mais un vote d'adhésion. Il va falloir vivre avec et confronter nos idées au quotidien et veiller contre tout dérapage.

Alors la position de COZILLICO est la suivante sans aucune consigne de vote pour le second tour :

Chacun citoyen, chaque français électeur doit voter au deuxième tour en son âme et conscience.

Si le Front National doit l'emporter sur une, deux ou trois régions, ce sera l'occasion de démystifier leur incompétence en tant que gestionnaire.

Mais de grâce votez...

Vous êtes ce jour 3232 visiteurs uniques avec 10 336 pages lues depuis sa création...

COZILLICO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article