L'âge du Capitaine en politique...

Publié le par COZILLICO

QUEL ÂGE POUR UN BON PRESIDENT EN 2017 ?

Ces jours derniers, l'âge du futur Capitaine de la France est revenu sur le tapis de la Présidentielle :

Alain JUPPE qui est le favori des sondages aura 73 ans en 2017 et 78 ans en fin de Mandat !

Manuel VALLS, qui en a 53, a ironisé lors de sa visite à Bordeaux en le trouvant en "pleine forme"

Le premier secrétaire du PS jean Christophe CAMBADELIS, âgé de 64 ans, interrogé sur Radio Classique sur le renouveau en politique, s'est gaussé de l'âge de ce papy de droite qui fait de la résistance.

COZILLICO n'a rien contre la sagesse et l'expérience des anciens bien au contraire, mais il faut bien reconnaitre que si Alain JUPPE, le meilleur d'entre nous comme disait Jacques CHIRAC, revient de loin, sa riche expérience en politique est bien celle du passé, avec ses vieilles méthodes, ses ficelles politiques et son réseau vieillissant. Soyons lucides, il n'est plus connecté aux affaires nationales depuis longtemps et son retour sous SARKOZY n'a pas été transcendant.

Si on peut à plus de 70 ans être encore un bon Maire pour une grande ville comme Bordeaux, il suffit de regarder le travail accompli par les Présidents de la République Française sous la cinquième république pour se convaincre que la limite d'âge devrait aussi s'appliquer en politique :

Le Général DE GAULLE a 79 ans s'est vu éjecté en 1969, car il n'était plus en phase avec la société !

François MITTERRAND a 79 ans avait encore de l'esprit au cours de son deuxième mandat, mais cachait mal sa maladie et comme Jacques CHIRAC à 75 ans, ils ne pouvaient plus tenir le rythme imposé par la fonction de Chef d'Etat.

Regardez l'activité de ces vieux sénateurs qui dorment en séance et ne font plus que de la figuration, laissant leurs attachés parlementaires travailler pour eux !

Non il faut être réaliste, le Président de la République Française en 2017 ne pourra être un homme qui a passé 70 ans !

La soixantaine en politique ?

C'est vrai que les français vivent de plus en plus vieux. L'âge moyen de départ à la retraite est en 2015 de 62 ans.

La soixantaine c'est l'âge de l'intériorité, d'un équilibre psychologique et spirituel comme le dit Jacques GAUTIER dans son livre "Les défis de la soixantaine" aux Presses de la Renaissance.

C'est la période de sa vie où l'on est attentif aux attentes des autres pour mieux répondre à leurs besoins, c'est l'âge des grands parents modernes, de l'investissement dans des causes caritatives et des engagements, où le sexagénaire peut mettre son talent aux services des autres.

C'est l'âge où l'on assume son passé et son avenir, on accepte ses blessures, ses faiblesses et ses erreurs. c'est l'âge de la sagesse et de la sérénité !

C'est aussi la période d'un nouvel élan où l'on éprouve une grande liberté intérieure, une unité d'esprit et où l'on a encore beaucoup d'énergie à revendre et de nouveaux défis à relever. Le sexagénère ne cherche plus l'amour du pouvoir pour dominer les autres, c'est le pouvoir de l'amour qui le séduit. Il sait déléguer aux générations suivantes et respecte l'autonomie des autres sans rien attendre en retour parce qu'il s'aime plus lui même, reconnait qu'il n'est pas parfait et demande qu'on l'aime pour ce qu'il est !

L'âge idéal donc pour un politique d'expérience au sommet de l'Etat !

COZILLICO pense que SARKOZY qui aura 62 ans en 2017 est dans cette situation, mais avec des nuances préjudiciables qui vont l'empêcher d'être dans cet état de grâce de la cinquantaine qu'il l'habitait en 2007. Car si il reconnait ses erreurs et s'est apaisé aujourd'hui tout en gardant de l'énergie sous le pied, il est encore trop aveuglé par le pouvoir et comme JUPPE, il veut encore inconsciemment sa revanche sur une blessure politique qui n'a pas encore guérie. Il a définitivement raté son retour en politique et risque si il engage sa candidature aux primaires de nuire au retour de la droite aux manettes de la France. Car il n'est plus possible de faire de la politique comme il y a 9 ans, les français n'en veulent plus et aspirent à autre chose.

François HOLLANDE a complètement râté sa Présidentielle, alors qu'il y a accédé entre ces deux âges. Il n'a pas su relever ces nouveaux défis pour la France, parce qu'il n'y était pas préparé et qu'il est un Président de la République par dépit et par défaut !

Alors qu'il n'aura que 63 ans en 2017, il n'a aucune chance d'être élu par dépit même contre une Marine LEPEN qui aura 49 ans.

COZILLICO a un faible pour cette jeune sexagénaire Christine LAGARDE qui aura 61 ans en 2017 parce qu'à ses yeux, elle incarne toutes les qualités de sa génération, mais l'envie reste le moteur principal pour relever ce défi. La guerre des primaires qui a déjà commencée chez LES REPUBLICAINS et son renouvellement ou pas de son mandat au FMI, seront déterminants dans son éventuel engagement aux plus hautes fonctions de l'Etat.

Malheureusement tous les partis confondus, nous n'avons aucun autre candidat politique d'envergure crédible de ce middle age entre 60 et 65 ans susceptible de faire le job !

Et ne parlez pas à COZILLICO de François BAYROU qui aura 65 ans en 2017, ni même du régional de l'étape Christian ESTROSI qui aura 61 ans.

La cinquantaine conquérante !

VALLS comme les autres quinquas sont hyperconnectés dans cette mondialisation, mais piégés dans cette gestion de l'immédiateté et du temps court. Ils dépensent beaucoup d'énergie, mais ils ont encore beaucoup de choses à prouver. SARKOZY a été à cet âge un Président de rupture, expérimenté et conquérant, mais il n'a pas résisté à l'amour du pouvoir et s'est brûlé les ailes...

Manuels VALLS semble vouloir se donner du temps, mais si HOLLANDE n'y va pas, soyez sûr qu'il ne manquera pas sa chance et que dans le cas contraire, il fourbira ses armes en 2022 !

Malgré que Bruno LEMAIRE n'ai que 48 ans, COZILLICO le place dans cette catégorie des hommes politiques impatients qui ont eu une ascension fulgurante à l'hombre de leurs aînés et qui se croient plus fort que tous et capable d'apporter le changement alors que dans leur fort intérieur, ils souhaitent faire perdurer ce système qui leur a permis d'être là où ils sont aujourd'hui !

Ils veulent tout contrôler et écartent systématiquement ceux qui peuvent les gêner ou remettre en cause leurs choix. Les quinquas en politique ont du mal à travailler en équipe et à respecter l'autre à cette échelle du pouvoir. Même Xavier BERTRAND qui aura 52 ans en 2017 l'a bien compris et renonce aux primaires pour se recentrer sur sa région, car il sait qu'il n'a pas la stature d'un homme d'état.

Un Président de la République qui exerce son mandat dans sa cinquantaine donne une image dynamique et volontaire, c'est un Président pour une époque de rupture et de transition, comme celle que les français souhaitaient en 2007. Mais attention, c'est toujours une politique forcément clivante, et parfois agressive. Il doit donc être un homme complet, équilibré et surtout exceptionnel !

La Quarantaine en politique

C'est l'âge de l'apprentissage et de l'acquisition de l'expérience. c'est aussi l'âge de l'innovation, de l'énergie brute et du renouveau en politique. Ils apportent beaucoup aux partis, mais seront ils ré-inventer la politique et trouver un nouveau mode de gouvernance ?

Emmanuel MACRON, le chouchou des quadras bobos parisiens et jeunes chefs d'entreprise branchés, aura tout juste 40 ans en 2017. Laurent WAUQUIEZ en aura 42 et Nathalie KOSCIUSCO-MORIZET 43 ans. Ce sont des jeunes loups en politique et pas encore des chefs de meutes !

Au regard des événements qui ont ensanglantés la France et le Monde dans cette mandature, ils n'ont aucune chance de gagner une stature suffisante et rassurante pour briguer le poste suprême.

ALORS JEUNE OU VIEUX PRESIDENT EN 2017 ?

Si nos politiques ont tous l'âge de leurs artères, l'âge idéal pour 2017 reste compris entre 50 et 65 ans, c'est-à-dire ni trop jeune et ni trop vieux !
Une chose est sûre, il devra avoir l'intellect et le physique pour relever les défis qui l'attente pour nous aider à sortir de ces 40 piteuses dernières années de gestion de notre pays !
COZILLICO qui aura 50 ans en 2017 a déjà la sagesse de ne pas briguer ce mandant ultime !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article