BIKINI OUI, BURKINI NON !

Publié le par COZILLICO

Le Conseil d'Etat Islamique vient de trancher la tête de notre République !

Par cette décision de ne pas interdire le BURKINI comme vêtement de bain pour les femmes musulmanes salafistes, la France vient de perdre son dernier rempart républicain et ses valeurs.

Le Conseil d'Etat est passé hier du côté obscur de la Force en faisant clairement le jeu de l'islamisme radical, pas de la démocratie ni de la laïcité.

Sous le faux prétexte de respecter les droits de l'homme et de la démocratie, aveuglés par le discours de circonstance anti-islamophobe (il vient par cet acte de le renforcer), des associations gauchistes de "protection" des "droits de l'homme" et autres prosélytes de l'islam radical en France, les "Sages" du Conseil d'Etat viennent pour la première fois d'égorger nos valeurs occidentales et républicaines.

Ils sont pour une fois en total contradiction avec la loi de 2004 et de 2010 sur le port du voile et de la burka à l'école et dans le lieux publiques.

L'islamisation de notre société et de notre république par cet acte symbolique est confirmé, la peur de Daesh et des attentats djihadistes poussent les représentants de nos instances politiques et législatives à des concessions inacceptables et dangereuses.

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, le Coran n'impose pas de tenue vestimentaire aux femmes musulmanes et lorsque j'étais enfant jusqu'à ces 5 dernières années, je n'ai jamais vu de femmes musulmanes se baigner habillée en France, par contre j'ai vu ce que cela donne à l'étranger !

Si le bikini est apparu en 1946, il s'est imposé par effet de mode, le burkini, lui ne nous y trompons pas, est imposé par les fondamentalistes et constitue une véritable provocation dans nos sociétés occidentales et offre toutes les conditions aux troubles à l'ordre public.

Faudra il attendre, qu'une femme ou qu'un homme habillé avec un burkini, se fasse exploser sur une plage ou mitraille les plagistes avec une kalaschnikov pour interdire ce vêtement inepte et rétrograde ?

Nous sommes en guerre contre l'islamisme radical, merde, nous ne devons pas céder un pousse à ces extrémistes qui ne veulent que nous diviser et nous détruire par les armes ou de l'intérieur par notre législation laxiste et notre angélisme et respect exacerbé pour la liberté !

Car croyez moi, eux ils veulent par cet acte un jour nous enlever toute liberté...

Et ces vieillards séniles qui ont laissés faire pendant des décenies la montée de cet islamisme radical lorsqu'ils étaient au pouvoir, qui peuvent se permettre d'aller dans des plages privés, qui vivent au frais de l'état et des français, loin de ces prosélytes islamiques radicaux, qui ne savent pas ce que c'est de vivre tous les jours sous le joug d'un communautarisme destructeur, bien plus raciste et anti-français, se lavent aujourd'hui les mains comme Ponce Pilate, se défaussent de leur devoir de renforcer les valeurs de notre République et plient devant une minorité.

Il y a des limites à la tolérance, mais la plus haute instance de la République vient de signifier que les fondamentalistes peuvent imposer leur charria, leurs us et coutumes barbares, rétrogrades et totalitaires aux Français qui ont pourtant rejeté à 64 % le port du burkini qui est un symbole totalitaire, non une liberté.

Maintenant qu'est ce qui empêchera le port du burkini à la piscine, vêtement qui sur le plan sanitaire pose aussi problème, alors que le port du short de bain est pourtant interdit pour les hommes.

Bientôt ces musulmans extrémistes qui ne veulent pas se plier à nos usages, vont imposer des horaires de piscines pour leurs femmes, des écoles islamiques, leur communautarisme, leur religion d'état et leur politique, car notre Etat est devenu faible, incapable de juger une bonne foi pour toute cet islamisme radical qui s'insinue peu à peu dans notre vie de tous les jours et dans nos pouvoirs politiques.

Je rappelle que dans les pays où est imposé le burkini, vous n'avez pas le droit de porter le bikini, ni de sortir seule sans voile, ni de construire des églises, ni de parler librement, ni de vivre à l'européenne. si vos dérogez aux lois islamiques, vous pouvez être emprisonné, torturé, voir même exécuté.

Une fois de plus, l'état vient de fracturer la population française et fait le jeu de l'extrême-droite, encourage la guerre civile et le terrorisme islamique, c'est une honte et l'avenir sombre qui se profile donnera raison aux garants d'une culture vestimentaire occidentale.

Amis musulmans de France, aidez-nous à faire entendre raison à nos dirigeants, lancer une pétition pour dire que vous êtes contre le port du burkini...dans le cas contraire vous êtes complice de cette situation.

COZILLICO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article