MEDIAS ET JUSTICE QU'AVEZ VOUS FAIT DE LA PRESIDENTIELLE DE 2017 !

Publié le par COZILLICO

JAMAIS AU COURS DE LA 5ème REPUBLIQUE NOUS AVONS CONNU PAREILLE SITUATION !

Un candidat désigné du PS par ses maudites primaires qui peine à rassembler au-delà des frondeurs de la gauche du PS et stagne à moins de 15 %. Il ne passera pas le deuxième tour sans un Mélanchon qui sait lui aussi qu'il ne passera pas seul, mais n'en a cure, puisqu'au au delà du seuil des 10 %, il touchera le pactole durant 5 ans.

Un candidat FILLON des Républicains qui dépassait au soir de cette putain de primaire de la droite, les 30 % au premier tour.  Mais qui n'a pas anticipé que le pouvoir en place ou ses adversaires de son propre camp utiliseraient sa faiblesse pour les courses automobiles qu'il finançait légalement avec l'argent public de ses rémunérations et émoluments d'élus comme la majorité de ses autres confrères de droite et de gauche.

Les français sont tellement excédés qu'ils sont prêts à voter pour un semblant d'ordre et de démagogie nationaliste vers un repli sur soi sans lendemain.

Une Marine LEPEN qui s'y voit déjà profitant de la trumperie sur l'ancien monde politique qui s'écroule de toute part.

Le chevalier blanc Emmanuel MACRON qui n'était qu'un simple écuyer prometteur de l'écurie énarquienne de gauche profite de la faillite du système et s'engouffre dans la faille en engrangeant les défections et déçus de toutes parts.

Comme Sarkozy en 2007, Il surfe sur la vague du changement vers la rupture tant attendue pour 2017 après dix ans perdu, de récession , de privations et de rancoeurs.

Sa position en dehors des partis lui permettra-il de former un gouvernement d'union nationale ? 

Mais la part de responsabilité des médias est grande dans cette gabegie présidentielle.

Pourquoi avec confisqué le débat des Présidentielles sur les programmes au profit d'une polémique sur les hommes. 

Ceux qui ont lancé volontairement cette chasse aux candidats ripoux n'ont pas su mesurer l'effet dévastateur de leur scoop en pleine campagne.

En voulant laver plus propre, ils salissent eux aussi la démocratie pendant la période de campagne qui a besoin d'être sanctuarisée et apaisée.

Le ménage, il fallait le faire avant ou après, mais pas pendant, c'est auto-destructeur et contre- productif.

Quant à la justice indépendante, il ne l'est plus lorsqu'elle décide de perturber le déroulement des élections présidentielles.

Il y a le temps du politique et le temps de la justice, mélanger les genres ne fait pas bon ménage démocratique.

Cela n'a apporté que confusion et plus grave cela peut déclencher non seulement des émeutes mais aussi des révolutions, car le peuple est aujourd'hui en colère contre les politiques, mais autant contre les médias et la justice.

La tenue des prochains débats entre les candidats, la retenue des médias et la discrétion de l'instruction judiciaire détermineront si il est encore possible de sauver la Présidentielle et légitimer le futur Président de la République qui aura fort à faire pour restaurer la cohésion sociale entre les français.

COZILLICO

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article