Messieurs les Anglais quittez les premiers !

Publié le par COZILLICO

Le Brexit est un mal salvateur pour un bien refondateur !

La perfide albion UK donne aujourd'hui une chance à ceux qui restent ses alliés militaires du continent de refonder une nouvelle UE Fédérale plus juste, protectrice et conquérante !

Le "OUT" anglosaxon vient d'ébranler la classe des élites européennes inconséquentes qui se croyaient "IN" intouchables et tous ces autres technocrates castrateurs qui ont manipulés nos dirigeants politiques depuis plus de 40 ans pour réduire l'Europe à un guichet de subsides dans un château inextricable de Normes et d'ingérence sur un trop gros nombre de compétences européennes qui étouffent les peuples avec des mesures intrusives sur le plan identitaire et coutumier, verrouillant au passage leur droit de vote méprisé.

Nous avons ignorés la secousse du référendum du traité européen de 2005, la sanction est aujourd'hui un premier tremblement de terre du BREXIT de 2016. Devrons nous attendre un FREXIT ou le tsunami ultime d'un EUROXIT en 2021 de cette Odyssée européenne avant de s'engager, sans faux semblants, à changer radicalement ce qui ne marche pas en Europe, quitte à changer de mode de gouvernance, expulsés les dirigeants et fonctionnaires actuels les plus zélés qui ont contribué à cette situation ?

Il est impérieux de communiquer, de former les citoyens et les faire adhérer à l'Esprit Européen dès leur plus jeune âge, mais sans remettre en cause leur identité propre et leur diversité qui fait la force de l'Europe ! Est il si difficile de faire accepter l'idée d'être fier d'être français et en même temps d'être également fier d'être frère d'Europe ?

Les peuples ont aujourd'hui peur qu'être européen veut un jour dire qu'on enlèvera sa plaque française de sa voiture, comme les immatriculations ont vu disparaître le numéro de son département. La résistance à le faire figurer à côté d'un simple numéro impersonnel, montre bien notre volonté de garder notre identité et à travers cela nos valeurs et nos racines régionales.

Mais cette Europe qui s'est pacifiée de l'intérieur depuis 70 ans a surtout failli en ouvrant à tous vents nos frontières extérieures aux cotés obscurs de la Force et en ne répondant pas à la première de ses missions protéger la sécurité mais aussi l'identité de ses populations.

C'est pourquoi le BREXIT s'est joué sur l'immigration et la sécurité !

Soyons clairs si nous devons respecter les cultures et les religions des pays tiers, nous devons réaffirmer notre identité culturelle et sociale d'une Europe qui est basée historiquement sur des civilisations christiannisées, même si la religion chrétienne est aujourd'hui séparée et en paix avec les états séculiers. Il est donc juste de lutter contre toutes les formes d'islamisation de nos sociétés et de l'Europe, qui si elles ont pu influencées positivement notre civilisation par leur occupation passée dans le sud de l'Europe, la société musulmane n'a jamais pris racine en europe, car ce n'est pas notre culture et notre esprit. Ceux qui veulent nous imposer la charria ou l'exhiber dans le paysage européen ne sont pas les bienvenus en Europe. Nous devons non seulement leur dire fermement, sans pour autant passer pour quelqu'un d'extrême droite, mais ne pas avoir peur de leur demander ouvertement et de manière unifiée à l'échelle européenne de partir et si nécessaire les y obliger, pour assainir et protéger nos pays de cette gangrène qui veut faire exploser l'Europe de l'intérieur pour en faire le chaos que Daesh essaye de créer en Orient pour asseoir sa civilisation moyennageuse !

Croire que nous pouvons accueillir en masse des milliers de musulmans pour qui leur arrivée en Europe est un véritable choc des cultures et qui mettront des générations à s'insérer dans notre société est un crime sociétal grave et irresponsable. J'en veux pour preuve, les travers des agressions sexuelles qui ont eu lieu lors des fêtes en Allemagne. Lorsque vous libérez les codes de l'éducation sans briefing préalable à des hommes musulmans à qui l'islam a appris à refouler la sexualité au plus profond de leur être et de leur sphère privée et vestimentaire et qu'ils voient des femmes européennes libérées de ces codes, doit on s'étonner de leur attitude et de leur comportement ? La solution est pourtant simple, aidons les à combattre chez eux les djihadistes et la pauvreté qui vont de pairs !

Ce n'est pas nationaliste ou populiste de dire cela, c'est juste réaffirmer notre identité et nos valeurs pour préserver notre culture, notre démocratie et notre nation occidentale à notre tour pour éviter qu'un jour ce soit les européens qui soient obligés de fuir la guerre et d'émigrer à l'étranger. Le problème c'est que nos dirigeants politiques n'ont pas eu le courage d'affirmer et de faire respecter ces piliers de nos sociétés occidentales.

La religion ne peut plus conditionner et édicter les lois dans nos sociétés européennes. Laisser croire aux jeunes musulmans y compris ceux qui sont nés en Europe, qu'ils pourront appliquer de manière rigoriste l'islam est une grave erreur. Laisser faire et se développer cet islam à l'extérieur et même j'ose le dire à l'intérieur de la sphère privée, c'est enfanter des bébés djiadistes à retardement !

​Si les musulmans veulent appliquer un islam rigoriste et intolérant, ils n'ont clairement pas ou plus leur place en Europe et la justice doit être ferme sur ce plan et expulser cette catégorie de pratiquants, et lorsque ceux ci ont commis des actes de prosélytisme ou des crimes, appliquer sans état d'âme la déchéance de Nationalité.

Cette Europe à la dérive n'a fait que montrer ses failles et ses faiblesses à chaque secousse et séisme des crises financières, sociales, et diplomatiques. Ses moyens de lutte contre les mafias et les terroristes sont pitoyables, son incapacité à gérer l'immigration massive des réfugiés de guerre et économique qui s'ensuit est patente. Elle est impuissante à sécuriser le territoire européen contre des ennemis de l'extérieur et de l'intérieur et à organiser une réponse rapide et coordonnée.

Au lieu de monter en puissance progressivement, poser des conditions d'entrée strictes, tester son fonctionnement et corriger ses travers, elle a voulu se faire plus grosse que le boeuf lorsque le bloc de l'Est s'est libéré, mais elle n'a pas su anticiper son mode de fonctionnement poussif à 28 états membres.

A l'heure du 2.0 et 3.0, l'Europe est incapable d'avoir des services unifiés de police européenne et de douane performante capable de partager en temps réel ses données pour protéger efficacement nos frontières extérieures contre tous les trafics en tout genre et assainir nos territoires des ces économies parallèles souterraines qui polluent nos sociétés. L'Europol ne marche pas, c'est une réalité !

Si la monnaie unique a permis de lisser les effets de la crise financière, ce sont bien les citoyens européens qui ont payés la facture des banquiers voyous. Au lien de financer l'économie réelle, les organismes financiers ont joué au poker sur des marchés de spéculation dont le seul but était de plumer le consommateur.

Ce dernier ne peut toujours pas facilement comparer et acheter des produits par internet ou travailler dans n'importe quel pays de l'UE à partir d'une bourse du marché de l'emploi européen qui faciliterait l'esprit et l'unité européen.

Les formations Erasmus n'existent qu'au niveau universitaire. Il n'y a pas d'éducation européenne dès la maternelle, il ne faut donc pas s'étonner si il y n'y a pas non plus aujourd'hui de sentiment européen mais la poussée des nationalismes. Quelle est la langue qui permet aux peuples européen de se comprendre ? l'anglais, quel paradoxe, ce sont les pays anglophones unifiés dans l'UK qui viennent de la quitter bon gré mal gré !

Pourquoi les français ne peuvent ils pas passer leur bac en Allemagne ou en suède ? Si la mobilité au sein de l'Europe est possible sans entrave, pourquoi n'y a t'il pas plus d'échange autre que touristique, pourquoi travailler dans un autre pays européen que le sien est il seulement l'apanage des citoyens frontaliers ?

Au lieu de tenir compte des spécificités et des besoins de chaque pays membre, de généraliser l'Airbusation des coopérations économiques et industrielles dans les énergies renouvelables et les nouvelles technologies, de ré-industrialiser les friches historiques, mais aussi de mettre en valeur nos terroirs en favorisant une agriculture adaptée respectueuse de l'environnement, propre à chaque pays, aux sols de ses régions et à vocation de nourrir d'abord les européens par des produits de qualité avant le reste du Monde, on complexifie les règles et en même temps on libéralise l'économie de marché. Le discours n'est pas clair et le citoyen en perd son européen !

Les peuples d'Europe en ont marre de payer pour les erreurs de leurs dirigeants qui au lieu de contribuer à l'uniformisation des règles sociales, fiscales et économiques pour éviter la concurrence déloyale entre les pays de l'UE, n'ont rien fait pour lisser les disparités entre les pays, et au contraire promouvoir les diversités. Ils ont exacerbé les tensions identitaires et nationalistes en s'attaquant à détruire certains particularismes nationaux et régionaux au lieu de fédérer les peuples sur les valeurs qui les unissent.

Il est temps de refondre l'Europe et d'écouter les citoyens qui ne sont pas tous des simples d'esprit, populistes et nationalistes, prêts à suivre un nouveau dictateur faciste et raciste !

L'européen français COZILLICO
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article